croatie.eu le pays et ses habitants
Détail d'une miniature du Missel de Zagreb, de l'évêque Georges de Topusko (1495). Rédigé en latin, l'incunable renferme un code liturgique conforme au rite médiéval de l'Église de Zagreb, tel qu'observé jusqu'à la fin du xviiie siècle.

La culture

Faisant depuis toujours partie intégrante des cercles culturels de l’Europe centrale et du bassin méditerranéen, et plus largement de la civilisation occidentale, là-même où celle-ci rencontre celle d’orient, la richesse culturelle de la Croatie témoigne, de nos jours encore, de sa participation active à toutes les grandes périodes de la culture européenne. Parmi les traces visibles de cette richesse, se trouvent notamment les sites croates inscrits au patrimoine culturel mondial de l’ UNESCO, tel que le parcellaire datant de la colonisation grecque dans la plaine de Stari Grad, sur l’île de Hvar ; le centre historique de la ville de Split avec le palais de l’empereur Dioclétien ; la basilique euphrasienne paléochrétienne de Poreč ; le centre historique roman de la ville de Trogir ; la cathédrale Saint-Jacques de Šibenik, du début de la Renaissance et la ville Renaissance de Dubrovnik, ceinte d’imposants remparts bien conservés. Parmi les plus grands artistes et écrivains figurent Marko Marulić (1450-1524), « le père de la littérature croate » dont les œuvres étaient lues dans toute l’Europe, Juraj Dalmatinac (Georges le Dalmate, xve siècle) qui fut le plus grand sculpteur et architecte croate de la Renaissance, Julije Klović (1498-1578), le plus grand miniaturiste de la Renaissance, Luka Sorkočević (1734-1789) qui fut le premier compositeur croate de symphonies, Ivana Brlić-Mažuranić (1874-1938) appelée « l’Andersen croate », Ivan Meštrović (1883-1962), célèbre sculpteur et, selon Rodin, « le plus grand phénomène parmi les artistes », Milka Trnina (1863-1941), la plus grande chanteuse croate d’opéra, ou Miroslav Krleža (1893-1981), encyclopédiste et, d’après de nombreux experts, le plus grand écrivain croate du xxe siècle. Parmi les artistes modernes, figurent Branko Lustig (1932), producteur de deux films ayant remporté un Oscar, La liste de Schindler et Gladiator, ou bien le pianiste virtuose Ivo Pogorelić.

La langue croate

Le croate appartient au groupe des langues slaves du Sud. Il est la langue officielle de la République de Croatie, et est parlé par les Croates de Bosnie-Herzégovine, de Serbie (Voïvodine), du Monténégro (Bouches de Kotor), d’Autriche (Burgenland), d’Italie...

La littérature

La littérature médiévale croate présente une spécificité unique en son genre, puisque du viiie au xvie siècle elle se développe parallèlement en trois langues (latin, slavon, croate) et trois écritures (latine, glagolitique, cyrillique), dans lesquelles voient le jour...

Le théâtre et le ballet

À l’instar des autres pays relevant de la sphère civilisationnelle occidentale, la Croatie voit sa vie théâtrale débuter avec les drames liturgiques en latin. Le théâtre profane apparaît dès le début du xive siècle à Dubrovnik, qui en tant que principal foyer ...

La musique

La coexistence de deux pratiques interprétatives dans la musique sacrée croate constitue un phénomène unique dans le contexte culturel de l’Europe médiévale : en effet, outre le chant grégorien (en témoignent des manuscrits neumés conservés...

Les beaux-arts

Le territoire de l'actuelle Croatie abrite de précieux vestiges datant de la préhistoire (site néandertalien de Krapina, vestiges de la culture de Vučedol, datant du 3ème millénaire av. J.-C.) ainsi que des sites archéologiques (Vis, Hvar, Osijek, Vinkovci, Sisak...

Photographie et le cinéma

La photographie fait ses premiers pas en Croatie vers 1840; Demetrije Novaković est l'un des premiers à réaliser des daguerréotypes, puis de nombreux autres amateurs se prennent au jeu, tels Juraj Drašković et Dragutin Antun Parčić.

Artisanat d'art et design

La Croatie possède dès le xviiie siècle d'assez grands ateliers de production d'objets utilitaires et décoratifs (poêles, faïence, verre, céramique, meubles), et grâce à l'architecte Herman Bollé en 1882 Zagreb se dote d'une École des arts décoratifs...

Musées, galeries et bibliothèques

La Croatie a une longue tradition de conservation de son patrimoine culturel, qui débute avec le développement des trésors d’églises et des fondations privées. Toutefois, la première collection muséale publique fut rassemblée à Split en 1750.